NOS ACTUALITÉS

Sortie en rente ou en capital : comment optimiser son épargne retraite ?

Posté le : 09/02/2021

Il n’y a pas si longtemps, choisir le mode de sortie de son épargne retraite n’était pas compliqué : vous ne pouviez disposer de votre épargne retraite que via une sortie en rentes. La loi PACTE et la création du nouveau PER (plan épargne retraite) change la donne en vous laissant la possibilité de choisir votre mode de sortie.  Mais lequel est le plus intéressant pour vous ? Faut-il privilégier la sortie en rente ou en capital ? Voici tous nos conseils pour mieux profiter de votre épargne retraite. 

La refonte de l’épargne retraite par la loi PACTE

Le 22 mai 2019 était promulguée la loi PACTE, consacrant la refonte totale de l’épargne retraite des Français : 1 seul régime le PER amené à remplacer Madelin, PERCO, article 83, Prefon etc…, encore existants mais plus ouvrables. 

Le nouveau PER veut permettre aux épargnants de bénéficier d’un support d’investissement dédié, comportant des avantages fiscaux et donnant la possibilité de sortir de ce placement en rente ou en capital. 

L'investisseur a donc désormais le choix entre sortie en rentes ou en capital, tout comme les détenteurs d'anciens produits de l'épargne retraite (y compris ceux qui ne proposaient que la sortie en rentes) qui peuvent transférer leurs avoirs sur un PER. 

Choisir la sortie en rente

L’intérêt de la rente est de percevoir un complément de revenu peu importe son espérance de vie, puisque la rente est garantie jusqu'au décès du titulaire.

De plus les revenus tirés d'une rente bénéficient d'avantages en matière de taxation : avec une sortie en rente d'un PER individuel, si vous avez déduit les versements vers le PER de votre revenu imposable, la rente viagère issue du plan d'épargne retraite individuel sera soumise à l’IR (impôt sur le revenu) mais dans les mêmes conditions que les pensions de retraite versées par les régimes de retraite obligatoires

Ainsi, si vous n'avez pas déduit les versements sur votre PER de votre revenu imposable, au moment de la sortie en rente, la fiscalité sera celle-ci : la part de la rente correspondant à vos versements volontaires ou provenant de revenus exonérés sera imposée suivant les règles applicables aux rentes viagères à titre onéreux, c'est-à-dire que seulement une fraction de la rente est imposable, variable selon votre âge d'entrée en jouissance de la rente. Le solde sera quant à lui imposé suivant les règles applicables aux pensions et retraites.

Choisir la sortie en capital

Il y a 2 raisons d’opter pour la sortie en capital : 

  • Vous avez besoin d’une rentrée d’argent importante pour réaliser un projet ponctuel comme un grand voyage ou des travaux dans une maison.
  • Vous voulez récupérer l’intégralité de votre épargne puisque les assurances en transformant le capital en rente viagère compensent le risque par un prélèvement sur votre épargne. En d’autres termes, il vaut mieux vivre vieux pour sortir gagnant du choix de la rente viagère et à contrario choisir la sortie en capital.

Vous l’aurez compris, choisir l’une ou l’autre option implique d’être vigilant à tous les paramètres qui vous définissent et à vos projets personnels présents et futurs !