NOS ACTUALITÉS

Quelle assurance pour mon vélo ?

Posté le : 28/05/2020

Le plaisir de ce sport en plein air mais aussi les grèves, les mesures de protection contre la propagation du Coronavirus dans les transports en commun, les ambitions écologiques qui vous culpabilisent d’utiliser votre voiture… Les arguments ont été nombreux pour vous donner envie d’acheter un vélo. Mais l’avez-vous assuré ? contre quoi ? Comment bien choisir son assurance vélo, c’est la question à laquelle nous répondons aujourd’hui. 

Ce qu’il faut craindre à vélo : vol et accident

1 vélo volé toutes les minutes en France

Inutile de vous démontrer l’intérêt d’opter pour une assurance quand les chiffres le font tout seuls : plus de 1000 vélos volés chaque jour en France, soit 400 000 vols de vélos par an, dont 100 000 sont retrouvés, sans pouvoir être restitués faute d'identification.

On peut même dire que cela en a dégouté plus d’un puisqu’une enquête de l'IFRESI- CNRS a montré que 20 à 25% des cyclistes renoncent à racheter un vélo après un vol.

Pas de typologie particulière: la majorité des vols se font sur des vélos urbains mais même les vélos route de compétition sont volés et parfois même dans les voitures !

Attention aux chutes !

On l’oublie souvent mais les chutes à vélo aussi peuvent survenir à tout moment et causer des dommages graves et parfois coûteux. L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) rappelle qu'en France, en 2018, 4 805 accidents ont impliqué un vélo, faisant 4328 blessés et 175 tués.

Les éléments à prendre en compte pour votre assurance

Les prérequis

Il est très rare que votre assurance ne vous demande pas la présence obligatoire d'un antivol. Attention tous les antivols ne se valent pas et il faut être vigilant : 1 ou 2 antivols agréés peuvent vous être demandés (il faudra fournir la facture d'achat des dispositifs antivol).

Un antivol spécifique (ABUS, KRYPTONITE) peut être exigé. Votre indemnisation peut également être soumise à l’endroit auquel vous avez attaché votre vélo (au cadre, à l’une des roues, à un point fixe…). Votre garantie peut aussi être soumise à la présence d’un marquage antivol sur votre vélo.

Les garanties

Une vraie palette de garanties s’offre à vous et leur pertinence dépendra de vos réponses à ces questions :

  • Votre vélo est-il neuf ou d’occasion ?

  • Possédez-vous un vélo à assistance électrique ? (Certaines assurances ne s’appliquent pas à ce type de vélo)

  • Votre vélo coûte-t-il plus de 3000 euros ? (Les vélos de plus de 3000€ sont parfois exclus des assurances)

  • Craignez-vous simplement le vol avec effraction ? 

  • Avez-vous pensé au vol avec agression (sans effraction ni casse d’antivol) de plus en plus fréquent ? 

  • Voulez-vous être couvert 24h/24 ou seulement la journée ?

  • Pratiquez-vous le vélo en compétition ? 

  • Voyagez-vous avec votre vélo ? Avez-besoin de l’assurer lors de son transport ? (sur un porte-vélos, les risques sont importants) 

  • Roulez-vous à l’étranger et pourriez-vous avoir besoin d’une assurance rapatriement ?

Les franchises et les exclusions

Le montant de la franchise peut aussi être un élément déterminant dans le choix d’une assurance. Votre part restant à charge en cas de recours à l’assurance peut varier énormément d’une assurance à l’autre et certains accessoires sont inclus ou exclus (casques, chaussures, lunettes, compteurs…)

Une vétusté peut aussi s'appliquer (sur vos accessoires et votre vélo), et peut aller jusqu’à 20% par an.

Les comparateurs 

Beaucoup d’assureurs généralistes proposent désormais des solutions pour les cyclistes. Plusieurs sites peuvent même vous aider à trouver l’assurance la plus adaptée à votre utilisation du vélo, en réalisant des comparatifs auprès de nombreux assureurs et agences locales.