NOS ACTUALITÉS

Les mesures des TPE/PME pour survivre au Coronavirus

Posté le : 10/04/2020

La crise sanitaire du Coronavirus et la mise en place du confinement a créé un véritable bouleversement économique dans tout le pays. Plus fragiles et moins protégées par les ordonnances du gouvernement, les PME, TPE et ETI se trouvent véritablement en première ligne / en danger. Alors que faire pour s’en sortir ? quelles sont les mesures à prendre tout de suite ? comment faut-il s’organiser ? toutes les réponses pour survivre à la crise du Coronavirus.

Planifiez votre trésorerie sur 6 mois

Il est souvent difficile de se retrouver face à sa trésorerie au moment où l’on n’a plus de rentrée d’argent. Il est pourtant essentiel d’avoir une vision claire de ses ressources pour :

  • Faire un point sur votre situation d’aujourd’hui

  • Avoir un prévisionnel permettant de mettre en place les mesures indispensables

 

Procédez par étapes :

Établissez la liste des dettes fournisseurs (avec une marge de 15% de manœuvre) en distinguant 

  • Les dépenses à supporter dans les 6 mois à venir (charges de personnel, loyer, abonnements indispensables, reliquat des charges d’emprunt bancaire…) 
  • L’impact de ces dépenses sur votre trésorerie (la différence entre ces dépenses sur 6 mois et votre trésorerie doit être financée)
  • Les aides dont vous aurez besoin

 

Décalez vos impôts, cotisations URSSAF et autres prélèvements. 

Les délais de reports vont de 3 à 6 mois et se font sur simple demande. 

 

Mettez vos salariés au chômage partiel 

Si le télétravail n’est pas compatible avec votre activité, profitez de la possibilité du chômage technique ou partiel et pensez à demander la suspension du paiement des charges sociales.
 

Négociez vos échéances avec votre banquier 

Vous pouvez rééchelonner vos crédits en cours et obtenir des reports. Votre objectif est de vous permettre de souffler en gagnant du temps. Vous pouvez :

  • Demander de nouvelles lignes de crédit court terme pour payer les salaires et les paiements obligatoires

  • Transformer des lignes de crédit court terme en prêt à moyen terme 

  • Demander une suspension des échéances de vos emprunts 

La BPI a annoncé un renforcement de son plan de soutien d’urgence aux entreprises prévoyant notamment l’apport de liquidités aux sociétés en difficulté. Il est question de prêts de 3 à 5 ans sans garantie ni caution personnelle. 

La BPI prévoit aussi de garantir les prêts souscrits à hauteur de 70% pour toutes les entreprises et de 90% pour les entreprises des secteurs les plus fragilisés. 

 

Tentez d’assouplir les modalités de paiement avec votre bailleur

Le Ministre de l’Économie a invité les bailleurs à faire preuve de compréhension et les 5 grandes fédérations du Commerce ont appelé à diminuer les loyers. Vous pouvez donc légitimement demander un report d’échéance à votre bailleur. Mettez toutes les chances de votre côté en le contactant par téléphone, faites suivre un courrier, proposez un plan de report ou une durée blanche avant remboursement.

 

Prenez contact avec le Médiateur des entreprises

Le Médiateur des entreprises agit bénévolement auprès des artisans, TPE, PME et ETI pour résoudre les litiges. Il peut vous être d’un grand secours en cas de contestations. 

 

Protégez-vous aussi !

Votre entreprise est souvent plus qu’un emploi, vous y avez investi votre énergie, votre temps et votre ambition. Vous ne devez pas vous oublier pour autant : protégez vos finances personnelles, continuez à vous verser un salaire ou vos honoraires et négociez aussi le report de vos emprunts personnels. Et surtout restez informés des nouvelles mesures d’aides.