NOS ACTUALITÉS

Protéger l’ e-réputation de son entreprise

Posté le : 24/06/2019

L’E-réputation c’est la perception qu’ont les internautes de votre entreprise. A l’heure du numérique où certains se plaignent de leur patron sur les réseaux sociaux, où des clients dénoncent sur Twitter une mauvaise expérience, où des concurrents relayent de fausses informations, surveiller et maîtriser son e-réputation doit être une priorité, surtout si votre activité dépend de votre visibilité sur la toile. Alors comment envisager le risque ? et surtout comment s’en prémunir ? voici des éléments de réponse pour vous aider à soigner votre e-réputation.


Quels risques craindre ?

Les cas de figure pour entacher votre image sur le web sont divers et variés : un salarié se fait voler son ordinateur, vous cassez le matériel d’un partenaire pendant un évènement, un ancien collaborateur ou un fournisseur partage de fausses informations sur votre agence, vous cumulez du retard pour finaliser une prestation à cause d’une défaillance, une erreur, un accident peuvent avoir des conséquences directes sur votre e-réputation.

Vers quelles assurances se tourner ?

Il faut d’abord penser à la responsabilité civile professionnelle. C’est la première base de protection et elle permet de prendre en charge la réparation de préjudice matériels et financiers.

On peut également souscrire une garantie e-réputation qui prévoit une assurance protection juridique et permet une protection juridique professionnelle. Vous pouvez alors contacter des juristes qui vous soutiendront dans la gestion de crise dans le cas où vous subissez un piratage et que vos données sont exposées.

Assurer ses outils de travail (appareils photo, caméras, ordinateurs, ou encore les micros si vous enregistrez des podcasts pour vos clients) par le biais de l’assurance dommage aux biens s’avère essentielle. Protéger ces biens contre les dommages électriques, par exemple, saura éviter de nombreuses déconvenues, dès lors qu’ils ne sont pas couverts pas leur propre garantie.

 En 2016, 33% des plaintes reçues par la CNIL ont été déposées par des personnes concernant leur e-réputation. La protection sociale du dirigeant est donc un sujet important. Cela peut prendre plusieurs formes, notamment à travers la responsabilité civile du mandataire social.